Qui sommes nous ?

Nous sommes les jeunes socialistes ! Dans toute la France, nous nous battons pour l’égalité et la victoire de nos idées. 

Nous proposons des solutions pour en finir avec la précarité de notre génération et imaginer une société plus juste pour toutes et tous.

 

Nous ne voulons pas laisser le gouvernement sacrifier la jeunesse.

 

Les inégalités touchent les jeunes depuis longtemps déjà, mais la crise sanitaire sans précédent que nous vivons les a accentués comme jamais auparavant.

Plus de 30% des étudiantes déclarent avoir eu des difficultés financières à acheter suffisamment de protections périodiques. 

Pendant le confinement, les jeunes ont eu du mal à se nourrir, à se loger, à subvenir à leurs besoins. 

Plus de la moitié des bénéficiaires des Restos du Coeur ont moins de 26 ans et 19,6% des jeunes sont au chômage. 

Mais notre précarité n’est pas que financière. 

Avec la crise sanitaire, beaucoup d’entre nous ont perdu leur emploi étudiant et se retrouvent confrontés à la pauvreté, parfois loin de leur famille. 

L’isolement touche notre génération et certaines et certains d’entre nous n’ont pas un accès aux soins satisfaisant. 

Selon la Fondation de France, plus de 13% des jeunes sont touchés par l’isolement.

Pendant toute cette crise, le gouvernement n’a rien fait pour nous aider et a préféré nous accuser de tous les maux.

Nous voulons en finir avec la précarité des jeunes et construire notre avenir dans une société plus solidaire, écologiste et démocratique. 

Signe notre pétition pour porter avec nous les solutions de la jeunesse socialiste.

 

Nous demandons : 

  • La création d’un minimum jeunesse : dotation universelle et revenu de base pour tous les jeunes dès 18 ans 
  • L’ouverture du RSA aux moins de 25 ans : parce que le chômage touche aussi les jeunes ! 
  • La gratification des stages dès le premier mois 
  • La revalorisation de la rémunération des services civiques
  • La gratuité des protections périodiques
  • La mise à disposition dans tous les collèges, lycées et universités de France de serviettes hygiéniques et de tampons, comme cela se fait en Loire-Atlantique !
  • Le contrôle des composants des protections périodiques
  • La revalorisation des aides apportées aux associations, pendant le confinement, elles ont une fois de plus prouvé toute leur utilité !
  • Des chèques culture et sport pour tous les bénéficiaires des minimas sociaux.
  • La gratuité du permis de conduire pour les jeunes de moins de 25 ans 
  • Des aides supplémentaires pour les achats de vélos pour tous les jeunes précaires
  • Tendre vers la gratuité des transports en commun pour toutes et tous
  • Le minimum santé jeunesse : l’accès à un rendez-vous annuel gratuit pour tous les jeunes de moins de 25 ans chez un médecin généraliste, un dentiste, un ophtalmologiste, un psychologue et un gynécologue.